mardi 3 août 2010

les nazeurs

"nazeur" : le mot vient du site rue 89. On peut noter les commentaires, et si on lui met une note basse, on le naze.
C'est probablement un point godwin caché, en fait, ce mot...

J'ai toujours eu une pointe d'agacement face à un comportement courant dans le geekdom : les mecs achètent le produit, tous les produits d'un certain genre (comics, billets pour des films de SF...) et lui cassent du sucre dessus, selon des critères super élevés, comme quoi l'oeuvre prend les gens pour des cons, que ya pas assez d'intelligence, que c'est crétin.

La source de ma crispation, je viens de la trouver. Le nazage d'oeuvres issues d'un univers pour lequel on a du goût me semble être, dans la plupart des cas, une hypocrisie et une auto-valorisation facile.
Une façon de dire aux gens qu'on est plus intelligent que ce qu'on consomme, même si on continue à le consommer (ça doit d'ailleurs être valable dans beaucoup de domaines autres que la culture geek). Merde, sssumez vos bas instincts.

Si je vais voir, prenons un exemple d'école, Babylon A.D. avec Vin Diesel. En particulier si je suis un peu informé par le buzz, mais "Vin Diesel" sur l'affiche devrait être une info assez significative en soi, qui devrait pousser à la consommation ou à son refus. C'est complètement faux-derche de dire que le film est mauvais parce qu'il est bête, concentré sur l'action et pas aussi fin que le bouquin. C'aurai été une excellente surprise que ce ne soit pas le cas, mais quand même. Le film est plutôt moyen, certes. Mais naze parce qu'il a les caractéristiques habituelles d'un blockbuster d'action SF? Si vous aimez les blockbuster SF, allez y et profitez du truc, si vous n'aimez pas les clichés de ce genre, n'allez pas en voir (genre le mois de sa sortie) sans vous être assuré d'un minimum de qualité.

Si on est très malin et très au dessus des oeuves qu'on a dénigré, on consomme autre chose, c'est tout. Lisez des trucs, ou même jouez à la console, on s'en fout. Mais vous rachetez pas une conscience, ça demande un peu plus que quelques sarcasmes convenus.



Mais oui, je sais que la mauvaise foi est un droit fondamental.

4 commentaires:

Marie-Georges Profonde a dit…

"Une façon de dire aux gens qu'on est plus intelligent que ce qu'on consomme" héhé, that's the point !
Il vient de m'arriver un truc : j'ai cliqué "contre" sur des commentaires d'une vidéo Youtube. Maintenant je me sens vide et bête, qu'est-ce que j'avais besoin de dire à un inconnu que j'aime pas sa façon de parler de Yoko Ono ? Mystère.

Marie a dit…

Mais comme tu as raison!! Et j'en connais un qui serait bien content d'aller voir des films d'action avec toi...

Petiteflo a dit…

Je n'ai pas aimé ce film car je l'ai trouvé mal interprété... par contre, j'aime beaucoup Vin Diesel et encore plus les chroniques de Riddick. J'assume aussi complètement d'aimer Buffy et tout ce qui touche au vampirisme... j'ai du mal à comprendre cette nouvelle forme de snobisme qui pousse les gens à ne pas assumer leur légèreté même culturelle. Pourquoi vouloir absolument se faire tout gris et collet monté ? A propos de culture légère et jouissive, j'ai commencé à lire la BD "Walking Dead" et je suis devenue accrochée à l'histoire comme au dessin.

Siestacorta a dit…

Marigot : oh mais on peut bien ne pas être d'accord avec les gens... J'estime que dans le cas de la culture de masse, c'est seulement plus facile de nazer pour faire croire qu'on a un esprit critique.

Marie : humpf... Je ne suis plus sûr que nous soyons encore de bonne compagnie l'un pour l'autre. Je vieillis mal, et sans mûrir beaucoup !

Flo : je crois pas que ce soit du snobisme... Les nazeurs auxquels je pense n'ont pas vraiment de recul sur leur propre goût. C'est pour ça qu'ils ne reconnaissent pas de qualités à ce qu'ils n'ont pas aimé.